DUEPS : organisation pédagogique

 
 

     Le projet pédagogique du DUEPS consiste à mêler enseignements universitaires et pratique de «l’auto - formation accompagnée» : les enseignements sont donc divisés en conférences universitaires et en ateliers pédagogiques, dispensés en alternance. Pour permettre aux étudiants de partager leurs expériences de recherche et d’activité, parcours de lecture et questionnements, les mêmes enseignements sont suivis, ensemble, par les étudiants inscrits dans les trois années de formation : le contenu des conférences et des ateliers pédagogiques fait donc l’objet d’une programmation annuelle, disponible sur demande au responsable de la formation. Le programme de la formation définit donc les domaines visités chaque année. Les étudiants suivent 10 conférences et 10 ateliers de 6 heures par année de formation, soit 120 heures d’enseignement. Le DUEPS comporte donc au total 360 heures de formation réparties sur trois ans, comptabilisées 450 heures «équivalent TD» dans le règlement des études et des examens.


       Deux parcours sont proposés en fonction du profil des étudiants, qui suivent tous les mêmes enseignements et bénéficient tous d’un encadrement personnalisé dès la première année de la formation :

     Parcours 1/ Un parcours concernant les étudiants issus du monde professionnel. Première année, construction d’un projet et définition d’une problématique de recherche ; Seconde année, réalisation d’une enquête sur le sujet défini, sous la direction de l’un des enseignants de l’équipe pédagogique ; Troisième année, rédaction d’un mémoire présenté et soutenu devant un jury en fin de parcours. L’évaluation porte ici exclusivement sur la recherche réalisée.

       Parcours 2/ Un parcours suivi par les étudiants jeunes bacheliers. Première année, découverte du monde professionnel dans la cadre d’un stage dans le domaine du travail social et d’une initiation aux sciences sociales et juridiques ; Seconde année, mise en perspective de la pratique professionnelle et de l’approche théorique ; Troisième année, rédaction d’un rapport d’activité présenté et soutenu devant un jury en fin de parcours. L’évaluation porte ici sur la dynamique de professionnalisation.


    Après le DUEPS...

    Les mémoires d’activités soutenus (parcours 2) doivent correspondre au moins à un niveau licence, et les mémoires «recherche - action» (parcours 1) à un niveau master. En cas de demande de poursuite des études dans les cursus universitaires classiques (formations diplômantes), les commissions de validation des acquis apprécient la conformité des travaux à ce niveau d’exigence et peuvent admettre les titulaires du DUEPS à différents niveaux du parcours universitaire.    

    - La formation en DUEPS peut déboucher des promotions professionnelles directement liées au parcours de recherche réalisé au cours des trois années d’études ;

    - Le DUEPS offre la possibilité de découvrir le monde professionnel tout en conservant un accompagnement et une attache à l’Université pour un retour éventuel dans un cursus classique ;

    - La formation correspond également à une démarche personnelle liée à un projet d’épanouissement intellectuel et de développement personnel, à travers un retour «réflexif» sur sa propre trajectoire, seul à même de renouveler l’intérêt pour des pratiques professionnelle routinières.


      Pour aller plus loin : retour sur le projet pédagogique initial du DUEPS

  La formation est inspirée par le projet pédagogique défini par Henri DESROCHES (1914-1914). Directeur d’Etudes à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) à partir de 1958, il est à l’origine du Réseau des Hautes Etudes des Pratiques Sociales (RHEPS), puis du Diplôme des Hautes Etudes des Pratiques Sociales (DHEPS) - la formation à l’origine du DUEPS. Henri DESROCHES s’efforce de définir un nouveau modèle pédagogique, qui débouche sur la «recherche action», proposée aux étudiants en DUEPS : il s’agit de valoriser les savoirs et le potentiel dont chacun est porteur. Concrètement, le modèle pédagogique classique se fonde sur l’analyse critique de la transmission du savoir (modèle didactique) : l’étudiant reçoit des programmes structurés et des informations reconnues, mais il risque de devenir un consommateur exclusivement passif et ses capacités de réception risquent d’être rapidement saturées. D’où la nécessité d’y associer une pédagogie du sujet, en partant des compétence de l’étudiant (modèle maïeutique) pour développer les savoirs nécessaires à son épanouissement intellectuel, personnel et professionnel. C’est ici le cheminement entre les questionnements de l’étudiant (construits dans les ateliers pédagogiques) et la transmission des outils de connaissance qui lui sont nécessaires qui fonde la pédagogie du projet associée à la «recherche action». Il s’agit de partir d’une interrogation sur le parcours biographique et socioprofessionnel de l’étudiant qui construit son propre projet.




   


                                     
















 

Le projet pédagogique du DUEPS